Comment la pollution agit-elle sur l’apnée du sommeil ?

Yound people breathing fresh air

Ceux qui souffrent d’apnée du sommeil se demandent souvent si la pollution a un impact sur leur maladie que ce soit la pollution atmosphérique en particulier, mais aussi la pollution de l’air intérieur. La pollution est un problème récurrent qui a été débattu lors de la  COp 21 qui s’est tenue à Paris fin novembre 2015. Vous trouverez ci-après des informations sur les liens entre l’apnée du sommeil et la pollution, ainsi que des conseils pour agir en cas de pic de pollution.

 

Dans quelles mesures l’apnée du sommeil et la pollution sont liées ?

Nous savons que les troubles respiratoires du sommeil et la pollution de l’air sont indépendamment liés à des maladies cardiovasculaires et à une augmentation de la mortalité. En 2010, des chercheurs de Brigham and?  Women’s Hospital and the Harvard School of Public Health (USA) établissent le premier lien entre la pollution de l’air  et l’apnée du sommeil. * A partir des données de l’étude Sleep Heart Health Study (regroupant plus de 6000 participants entre 1995 et 1998) et celles sur la pollution de l’air collectée par Framingham, Minneapolis, New York City Phoenix, Pittsburgh, Sacramento and Tucson, l’étude révèle l’importance de la pollution et de la température dans la gestion des troubles respiratoires du sommeil . Pendant l’été, l’augmentation des deux types de particules émises par les d’une voitures aggrave les troubles de la respiration. En conséquence, les symptômes de l’apnée du sommeil s’aggravent. “Les particules peuvent agir sur le sommeil par leurs effets sur le système nerveux  ainsi que dans les voies respiratoires supérieures. L’augmentation de “index?” d'apnée et d’hypopnée sont liés à des variations rapides en toutes saisons c ainsi qu’avec  l’augmentation des niveaux de particules émises en été” écrit le Dr. Zanobetti de l’Harvard School of Public Health Boston.

Minimiser l’impact de la pollution et des pics de température sur les patients atteints de l’apnée du sommeil

 

Pendant un pic de pollution ou de température, tout ce qui augmente les troubles de la respiration et la fatigue  durant la journée vont avoir des répercussions la nuit.

 

Ces simples mesures sont fortement recommandées :

Ne pas pratiquer de sports, ce qui est d’autant plus important pour ceux qui souffrent d’asthme induit par l’exercice.

Eviter de circuler sur des autoroutes ou les grands axes .

Aérer votre maison au moins 15 minutes pour jour.

Se déplacer en un vélo ou à pied pour éviter d’utiliser une voiture .

Boire beaucoup d’eau pendant la journée pour réduire le risque de déshydratation et de fatigue extrême.

 

En d’autres termes, éviter les activités trop énergiques/dynamiques et éviter de passer trop temps dans les lieux que vous essayez de fuir. Plus vous vous fatiguerez pendant la journée, plus vous risquez de souffrir d’apnée du sommeil pendant la nuit.

 

Source

*Associations of PM10 with Sleep and Sleep-disordered Breathing in Adults from Seven U.S. Urban Areas

A. Zanobetti, S. Redline, J. Schwartz, D. Rosen, S. Patel, G. T. O’Connor, M. Lebowitz, B. A. Coull, D. R. Gold. American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, 2010; DOI. This study was funded by the National Heart Lung and Blood Institute, the National Institute of Environmental Health Sciences and the Environmental Protection Agency.

 

Si vous souhaitez en savoir plus...