risque de souffrir d'apnee du sommeil

Risquez-vous de souffrir d’apnée du sommeil ?

Etrange question, n’est-ce pas ? Serait-ce parce que de nombreuses personnes ont des idées fausses sur l’apnée du sommeil et ne savent pas qu’elles en souffrent ? Découvrez ci-dessous les risques et les symptômes chez les adultes et chez les enfants.

 

Une idée fausse communément répandue consiste à croire que l’apnée du sommeil ne concerne que les hommes âgés en surpoids. Or, même si le genre masculin et le surpoids sont deux facteurs de risque bien connus de cette maladie, il reste vrai que tout le monde peut souffrir d’apnée du sommeil, quel que soit l’âge, le genre ou la corpulence. D’ailleurs, les risques décrits ci-dessous vous permettront de mieux comprendre ce syndrome.(1)

Connaissez-vous tous les facteurs de risque ?

Le genre masculin, le surpoids, l’âge et la période post-ménopausique des femmes  figurent parmi les facteurs de risque d’apnée du sommeil. De même, certaines de vos caractéristiques physiques sont facteurs de risque  : voies respiratoires étroites, mâchoire inférieure en retrait ou petite, grosses amygdales, grosse langue, forme du visage particulière, obstruction nasale ou cou large (au moins 43 cm de circonférence). Le fait d’avoir une affection médicale favorisant certains des symptomes mentionnés ci-dessus – comme la trisomie 21 – est également un facteur de risque. (1)

 

Les symptômes de l’apnée du sommeil

Le ronflement est le symptôme le plus courant de l’apnée du sommeil, notamment lorsqu’il est fort et qu’il s’accompagne de pauses respiratoires, d’halètement ou de suffocation. Vous pourriez également avoir envie d’uriner fréquemment au cours de la nuit ou vous réveiller avec des céphalées matinales. Ce sommeil perturbé peut provoquer une fatigue diurne, suivie de troubles de la mémoire, de difficultés de concentration, d’une irritabilité, de changements d’humeur, voire même d’une dépression.

D’autres conditions telles que l’hypertension artérielle, les brûlures épigastriques, la dysfonction sexuelle, voire même l’hypertension artérielle pulmonaire – même si cette dernière est rare - peuvent aussi être évocatrices d’apnée du sommeil.
Une somnolence excessive pendant la journée pourrait provoquer des accidents de voiture ou des accidents du travail liés à une conduite en état de somnolence.(2)

N’hésitez pas à consulter votre médecin si vous présentez l’un de ces symptômes.

Car en l’absence de traitement, les symptômes d’apnée du sommeil peuvent déboucher sur des maladies cardiaques, telles qu’une hypertension artérielle, une crise cardiaque, des arythmies cardiaques ou un accident vasculaire cérébral.(3)

 

L’apnée du sommeil chez l’enfant

L’apnée du sommeil chez l’enfant est plus courante que ce que l’on croit. Un enfant qui souffre d’apnée du sommeil ronfle, lutte pour respirer, transpire ou dort dans des positions inhabituelles. Ces nuits agitées peuvent provoquer des troubles du comportement tels qu’une hyperactivité, un retard de croissance, des difficultés d’apprentissage et de mauvaises performances scolaires. (4)

 

Si vous remarquez ce type de problème, le plus sûr est de consulter un médecin pour qu’il puisse établir un diagnostic.