apnée du sommeil explication symptome pause respiration

Qu’est-ce que l’apnée du sommeil ?

apnea notturna: cos'è?

Le syndrome d’apnée du sommeil est caractérisé par des pauses involontaires et répétées de la respiration au cours du sommeil. Vous avez bien lu ! On parle d’apnée lorsqu’une personne arrête de respirer pendant au moins 10 secondes.(1) Et ces pauses respiratoires peuvent se répéter jusqu’à des centaines de fois par nuit.

L’une des difficultés majeures du traitement de l’apnée du sommeil vient du fait que 80 % des personnes concernées ignorent qu’elles en souffrent et ne se font donc pas soigner.(4) Pourtant, cette pathologie doit être prise très au sérieux. De plus, l’apnée du sommeil peut toucher des personnes de tous âges, y compris des enfants.

 

Apnée ou hypopnée ?

L’apnée est un arrêt respiratoire d’au moins 10 secondes(1)

L’hypopnée est un trouble respiratoire caractérisé par des épisodes de respiration superficielle ou une fréquence respiratoire anormalement basse sur une période de temps prolongée. Elle peut entraîner une diminution d’au moins 3 % de la quantité d’oxygène contenue dans le sang.(1)

L’hypopnée suppose une obstruction partielle des voies respiratoires tandis que dans l’apnée, l’obstruction est complète.

 

Ronflement ou apnée du sommeil ?

Le ronflement est le bruit produit par la vibration des tissus de la gorge lors de la respiration au cours du sommeil.

L’apnée obstructive du sommeil (AOS) est le type d’apnée du sommeil le plus courant(2). Elle est causée par une obstruction temporaire des voies respiratoires dans la gorge(1). Elle est caractérisée par des pauses involontaires et répétées de la respiration au cours du sommeil. Elle concerne des personnes de tous âges et touche 1 à 6 % de la population adulte mondiale (2).

 

Vous n’êtes pas seul !

1 à 6 % des adultes souffrent d’apnée du sommeil (2).

77 % des personnes obèses souffrent d’apnée du sommeil (3).

80 % des personnes atteintes ignorent qu’elles souffrent d’AOS et ne se font donc pas soigner (4).

Quel est le mécanisme de l’apnée du sommeil ? (5)

Lorsque vous êtes éveillé, les muscles de votre gorge et de l’arrière de votre langue sont actifs et l’air s’écoule librement. Mais pendant le sommeil, le tonus musculaire diminue. Vos voies respiratoires peuvent s’obstruer ou se rétrécir simplement parce que les muscles de votre gorge ont tendance à se relâcher plus que la normale. Les tissus mous à l’arrière de la gorge s’affaissent, bloquant ou gênant votre respiration.

 

Lorsque le passage de l’air cesse, le taux d’oxygène dans votre sang diminue. Votre cerveau va remarquer ce manque d’oxygène et il y répondra en perturbant votre sommeil par des éveils. Cela peut se produire plusieurs fois par nuit. Le sommeil du patient est ainsi extrêmement fragmenté et de mauvaise qualité.

 

Si vous souffrez d’apnée obstructive du sommeil, vous ne vous souviendrez probablement pas de ces éveils car vous n’êtes pas dans un état conscient lorsqu’ils se produisent.

 

Quand parle-t-on d’apnée du sommeil ?

Le syndrome d’apnée du sommeil est très courant. Pourtant la majorité des patients n’est pas diagnostiquée et donc pas traitée du fait de l’ignorance de ce syndrome.

 

En l’absence de traitement, l’apnée du sommeil peut avoir des conséquences graves qui peuvent réduire l’espérance de vie. Seule une étude du sommeil peut démontrer avec certitude la présence d’une apnée du sommeil et sa sévérité.

Le médecin confirmera le diagnostic au moyen de tests, par la mesure de votre index d’apnées-hypopnées, IAH = (nombre d’épisodes d’apnée + nombre d’épisodes d’hypopnée par heure de sommeil), sachant qu’un IAH > 5/heure signe une apnée du sommeil.

 

Pourquoi souffrez-vous d’apnée du sommeil ?

Certains facteurs prédisposent à cette affection. Ces facteurs de risque sont, entre autres, le genre (masculin), le surpoids, un âge supérieur à 50 ans, un cou large, un nez étroit, une petite mâchoire ou un antécédent familial d’apnée du sommeil. (5)

 

A quoi ressemble la vie avec l’apnée du sommeil ?

Si vous souffrez d’apnée du sommeil, vous n’avez en général aucun problème pour vous endormir. Mais votre nuit n’est pas reposante, même si vous ne vous en rendez peut-être pas compte. L’apnée du sommeil peut affecter votre qualité de vie et votre santé. Avant que le diagnostic soit posé, L’apnée du sommeil se manifeste par un grand nombre de symptômes gênants (5). Vous pouvez vous sentir fatigué le matin ou avoir tendance à vous assoupir dans la journée (5).

L’apnée du sommeil est toujours associée à un ronflement, en revanche une personne qui ronfle ne souffre pas nécessairement de ce trouble respiratoire (5).

 

Vous pourriez présenter d’autres symptômes (5) tels que :

  • Cauchemars fréquents,
  • Besoin répété d’aller aux toilettes la nuit,
  • Sensation d’étouffement pendant le sommeil,
  • Réveil avec des maux de tête,
  • Irritabilité,
  • Diminution de la libido,
  • Problèmes cardiaques ou vasculaires,
  • Somnolence diurne, …

                 

Sources :

(1) Rules for Scoring Respiratory Events in Sleep: Update of the 2007 AASM Manual for Scoring of Sleep and Associated Events – Journal of Clinical Sleep Medicine, Vol. 8, No. 5, 2012
(2) The World Health Organization. Chronic respiratory diseases www.who.int/gard/publications/chronic_respiratory_diseases.pdf viewed 05/21/2015
(3) Evidence supporting routine Polysomnography before bariatric surgery – O’Kefee et al – Obesity Surgery - January 2004
(4) Obstructive Sleep Apnea – A guide for GP’s – British Lung Foundation (NHS)
(5) Sleep breathing disorders – European Respiratory Society WhiteBook (chapter 23)

Si vous souhaitez en savoir plus...