Quels sont les traitements ?

L’apnée obstructive du sommeil (SAOS) est un syndrome pour laquelle il existe divers traitements. Ces traitements, à vie dans la plupart des cas, contribuent à réduire les symptômes et à améliorer la qualité de vie des patients.

Votre médecin vous guidera et vous suggèrera le traitement adapté :

 

Pression positive continue (PPC)

La pression positive continue (PPC) est le traitement de référence (1) de l’apnée du sommeil. Les patients portent un masque pendant le sommeil. Ce masque, relié à un ventilateur, procure un flux d’air continu qui maintient les voies respiratoires ouvertes. Certains types de PPC intègrent des humidificateurs afin d’éviter les effets indésirables tels que la sécheresse nasale ou le mal de gorge.(2)

La PPC peut être inconfortable au début et vous pourriez être tenté de cesser de l’utiliser. Or les personnes qui persévèrent s’habituent généralement vite à l’appareil et obtiennent une amélioration significative de leurs symptômes et de leur qualité de vie.(2) La PPC réduit non seulement le ronflement et la fatigue mais également le risque de complications telles que les maladies cardiovasculaires.(3)

 

Orthèse d’avancée mandibulaire (OAM)

L’orthèse mandibulaire est un appareil dentaire, qui ressemble à un protège-dents. Elle est parfois recommandée en cas d’apnée du sommeil légère ou comme alternative à la PPC lorsque celle-ci n’est pas bien tolérée. L’OAM est conçue pour maintenir votre mâchoire et votre langue en avant afin d’augmenter l’espace à l’arrière de votre gorge et de compenser le rétrécissement des voies respiratoires à l’origine du ronflement.(2)

L’OAM peut ne pas vous convenir si vous n’avez pas une santé dentaire adéquate.(2) Consultez votre dentiste afin de vous assurer que vos dents peuvent supporter ce traitement.

 

Chirurgie

La chirurgie n’est utilisée que dans des circonstances limitées et elle nécessite l’avis d’un spécialiste. Elle n’est pas recommandée de manière systématique car elle s’accompagne d’un risque de complications plus graves. Elle ne doit être envisagée qu’en dernier recours lorsque les autres traitements ont échoué.(2)

Différents actes chirurgicaux peuvent traiter l’apnée du sommeil :(2)

  • Amygdalectomie : ablation des amygdales,
  • Adénoïdectomie : ablation des végétations,
  • Trachéotomie : insertion d’un tube directement dans la gorge et dans la trachée pour vous permettre de respirer librement,
  • Chirurgie bariatrique : réduction de la taille de l’estomac afin de permettre de perdre du poids et de respirer plus facilement,
  • Uvulo-palato-pharyngoplastie : cette technique chirurgicale consiste à retirer l’excès de tissu dans la gorge afin d’élargir vos voies respiratoires mais elle est moins pratiquée aujourd’hui.

 

Avant le traitement, le premier conseil que vous donnera votre médecin, c’est de modifier certains facteurs de risque liés à votre mode de vie. Les modifications suivantes sont nécessaires dans la plupart des cas d’AOS :(2)

  • Perdre du poids,
  • Arrêter de fumer,
  • Réduire la consommation d’alcool, en particulier avant d’aller au lit,
  • Eviter les sédatifs et les somnifères,
  • Dormir sur le côté et non sur le dos.

 

Sources :

(1) Clinical Guidelines for the Manual Titration of Positive Airway Pressure in Patients with Obstructive Sleep Apnea, Positive Airway Pressure Titration Task Force of the American Academy of Sleep Medicine, Journal of Clinical Sleep Medicine, Vol. 4, No. 2, 2008
(2) Obstructive sleep apnea-information prescription, www.nhs.uk
(3) Sleep Apnea and Cardiovascular Disease – AHA/ACCF Scientific Statement. Sommers and al. Circulation 2008; 118:1080-1011

Si vous souhaitez en savoir plus...